Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 12:42

Entre journées parlementaires et référendum sur la rénovation, la semaine s'annonce chargée pour les socialistes. Christophe Caresche, député de Paris et animateur du Pôle Écolo du parti, confie ses attentes au point.fr. 

lepoint.fr : Vous venez de mettre en place un groupe d'action parlementaire (GAP) PS-Verts. Quelle est sa vocation ? 
Christophe Caresche : Notre but, c'est de faire avancer la cause écologiste à l'Assemblée nationale. Cette question n'est pas suffisamment portée par nos groupes traditionnels. Nous ne sommes pas là pour confronter nos analyses et constater nos désaccords, mais pour faire des propositions. Par exemple, concernant la taxe carbone, le groupe PS est dans une position de refus en bloc du projet gouvernemental : il dit 
c'est pas bien, on vote contre . Je pense au contraire que l'idée est intéressante, mais j'en conteste les modalités. Sur les questions du prix, de la progressivité, des compensations, de la redistribution, etc., le GAP pense qu'il faut discuter et déposer des amendements. 

Mais pouvez-vous déposer des amendements sans l'aval du groupe PS ? 
J'ai sur ce point une vraie divergence d'analyse avec Jean-Marc Ayrault (président du groupe PS à l'Assemblée) : le dépôt d'amendement est un droit individuel, et non pas collectif. Le groupe PS s'est d'ailleurs battu pour conserver ce droit ! Sauf que dans les faits, si un élu socialiste veut déposer un amendement, il doit être validé par l'ensemble du groupe... 

Vous étiez dimanche aux côtés de Daniel Cohn-Bendit pour parler climat. Pourriez-vous rejoindre Europe-Écologie ? 
Le problème n'est pas de quitter un parti pour un autre... Les écolos ont besoin du PS, le PS a besoin des écolos... Le PS doit d'abord discuter avec les écologistes. Cela peut nous permettre de réactualiser nos valeurs et de sortir de la crise de projet. 

Sauf que votre présence dimanche est une initiative personnelle... 
Oui, mais Vincent Peillon n'est pas mandaté par la direction du PS quand 
il reçoit Marielle de Sarnez et Daniel Cohn-Bendit à Marseille . Le combat d'Arnaud Montebourg pour les primaires est également un engagement personnel. Notre initiative à l'Assemblée fait aussi bouger les choses. Il faut multiplier les initiatives, même individuelles. Si cela fait bouger le système, on devrait nous encourager et non pas nous blâmer ! Le PS, ce n'est pas l'armée tout de même ! Le pire pour le parti serait de se replier sur lui-même. 

Les Verts sont arrivés cinq voix derrière l'UMP à la législative partielle à Rambouillet, dimanche. Comment interpréter ce résultat ? 
Il ne faut pas tirer de conclusion hâtive : c'est une élection partielle, on ne peut pas en faire un test national. Maintenant, cela confirme, qu'on le veuille ou non, la dynamique d'Europe-Écologie. Quant au PS éliminé dès le premier tour, cela prouve qu'il a encore du chemin à faire pour restaurer son image. Mais il n'est pas mort. Quand on parle avec des écologistes, ils sont les premiers à dire : 
On a besoin du PS . 

Ils présenteront pourtant des listes autonomes au premier tour des régionales... 
Oui, mais avec leurs résultats aux européennes, il faudrait qu'ils fassent preuve de beaucoup d'abnégation pour ne pas être autonomes au premier tour ! Maintenant, ce qui compte, c'est que la dynamique soit à gauche et que nous gardions un maximum de régions. 

Jean-Paul Huchon affrontera en Île-de-France Cécile Duflot et Valérie Pécresse. Le PS peut-il perdre cette région ? 
Nous, nous avons les moyens de garder cette région, mais cela dépendra de la campagne des socialistes. C'est vrai que la dynamique est plutôt du côté des écolos. Mais il faut dire que si la candidature de Cécile Duflot est un petit problème pour le PS, elle est aussi un problème pour Valérie Pécresse. Cette dernière ne peut focaliser sa campagne sur l'affrontement qui l'oppose à Jean-Paul Huchon. 

Jeudi, les militants sont appelés à répondre à onze questions pour la rénovation du PS. Qu'attendez-vous de ce vote ? 
Je suis très inquiet pour le vote de jeudi. Une trop grande abstention, ou un résultat mitigé pourraient être interprétés comme une volonté de ne pas rénover le PS. Ce serait problématique. Je ne voudrais pas que des élus et des militants se trompent sur l'enjeu de ce vote. Or, des élus PS me disent qu'ils vont voter "non" au questionnaire parce qu'ils sont contre le non-cumul des mandats... Je leur dis : 
vous êtes fous ! À ce rythme-là, on ne rénovera jamais. Il faut dire oui à toutes les questions pour donner un mandat clair à la direction. Ça ne m'aurait pas déplu que le groupe PS à l'Assemblée publie un appel à voter oui.

 

Interview de Christophe Caresche par Charlotte Chaffanjon publié le 29 septembre 2009 sur lepoint.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Caresche - dans MEDIA - ACTUALITE
commenter cet article

commentaires

Online File Backup 21/02/2015 13:34

Whenever on the move, have your data moved too. Archive Box is an online file backup solution with up to 100GB storage capacity. Never lose your file, photo or a video again. Try Archive Box

Pakistani Talk Shows 19/02/2015 08:32

I really enjoy examining on this internet site, it contains excellent articles. I appreciate your work.
Watch Pakistani Talk shows and Hot Political Discussions from ARY, Geo, Dunya, Express and Samaa News live on Bathak.com
Thanks

Bienvenue

Vous trouverez sur ce blog des infos sur mon travail parlementaire, des commentaires sur l'actualité politique et quelques détails sur mes actions menées dans le 18e.

Depuis 2008, je me consacre uniquement au travail parlementaire puisque je m’applique le principe du mandat unique.

Recherche

Contactez-moi

Pour me contacter à l'Assemblée Nationale

ccaresche@assemblee-nationale.fr ou tel. 01.40.63.93.21

Pour me rencontrer dans le 18e

caresche@club-internet.fr

Permanence parlementaire :
76 bis rue Duhesme à Paris 18e.
Tel. 01 55 79 15 15 
Réception du public sans RDV :
Lundi de 9h30 à 12h30
Mardi de 15h à 17h00

Sur RDV, vendredi matin

perm-copie-1

Agenda - ma semaine

Cette semaine l’Assemblée se prononcera par scrutin public sur le projet de loi relatif à la santé et poursuivra les débats avec l’étude du projet de loi de finance rectificative pour 2015.

Quant à la commission des affaires européennes, elle auditionnera ce mardi 1er décembre à 17h, M. Dimitris Avramopoulos, commissaire européen chargé de la Migration, des affaires intérieures et de la citoyenneté, conjointe avec la commission des Affaires étrangères et la commission des Lois puis poursuivra son travail avec l’examen de propositions de résolution européenne sur le programme européen de sécurité présentée par Mme Marietta Karamanli et M. Charles de La Verpillière et examinera différents textes soumis à l’Assemblée nationale en application de l’article 88-4 de la Constitution.

Et la commission des finances auditionnera mercredi 2 décembre à 9h30, M. Didier MIGAUD, Premier président de la Cour des comptes, sur le rapport public thématique relatif au programme d’investissement d’avenir

Vendredi prochain, je serai dans le 18e à ma permanence et j’assisterai à l’inauguration des illuminations de noël lancées à l’initiative des commerçants de la place de Tertre (à 19h).

Connaissez-vous Francis Hollande ?

Mon clip de campagne, la CreschExperience a fait le buzz. Tous les grands médias en on parlé, le Monde, Libération, le Parisien, France Info, LCI, Dixhuitinfo.com, Skyrock, la chaine Parlementaire, Europe 1 (le lab), France Soir... Il a été visionné plus de 23000 fois sur You tube. Bref, un succès. Laissez vous guider vous-aussi par la CareschExpeirence....