Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 13:18

J'étais invité mardi 24 juin dernier sur le plateau du Talk Orange Le Figaro pour commenter l'actualité, sujets : projet de loi de finances rectificative pour 2014, le rapport de Valérie Rabault sur les effets du pacte de responsabilité (députée du Tarn et Garonne), Alstom et la place du nucléaire en France, la taxe poids lourds et le projet de loi du gouvernement sur la transition énergiétique...

Repost 0
Published by Christophe Caresche
commenter cet article
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 13:15
Repost 0
Published by Christophe Caresche
commenter cet article
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 21:50

Mercredi 18 juin dernier, Christophe Caresche, lors de la séance des questions au gouvernement a interpellé Mme Sylvia Pinel, ministre du Logement et de l’Égalité des territoires au sujet de la politique du gouvernement relatif à la construction de logements. 

Repost 0
Published by Christophe Caresche
commenter cet article
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 07:49

En réponse à la question d'actualité posée hier par Christophe Caresche, Sylvia Pinel annonce de nouvelles mesures pour "aller plus loin" en matière de relance de la construction

18/06/2014 17:03

"Aujourd'hui nous devons aller plus loin et proposer un certain nombre de mesures qui permettront de lever des freins, des blocages, et de limiter les coûts de construction", a déclaré la ministre, en réponse à une question du député PS Christophe Caresche à l'Assemblée nationale. "Je pense en effet aux mesures de simplification que nous présenterons la semaine prochaine" à savoir mercredi en Conseil des ministres, a-t-elle poursuivi. Mardi prochain seront publiées les statistiques du ministère du Logement sur la construction de logements neufs à fin mai, qui s'annoncent très mauvaises.

Depuis des mois, ces chiffres reflètent une dégradation constante des mises en chantier, tombées à 322 000 sur les douze derniers mois, leur plus bas niveau en dix ans, alors que les besoins en logements sont très forts en Ile-de-France et dans certaines grandes agglomérations. Pour remédier à la situation, "nous continuerons aussi sur la mobilisation du foncier, et du foncier public, sur l'accession, sur le logement intermédiaire et sur l'application des mesures en faveur du pouvoir d'achat des ménages, notamment dans les zones tendues", a encore affirmé Sylvia Pinel.
"Nous devons aussi continuer notre mobilisation en faveur de la construction du logement social, et j'invite l'ensemble des élus, quelle que soit leur appartenance politique, à lancer des chantiers, à ne pas les retarder", a-t-elle dit, alors que les bailleurs sociaux s'alarment de voir des projets reportés ou annulés, en Ile-de-France. "La feuille de route du gouvernement est claire: la relance de la construction, la rénovation énergétique, le pouvoir d'achat des Français", a-t-elle conclu.(AFP)

 

Pour aller plus loin : IMMOWEEK 

Repost 0
Published by Christophe Caresche
commenter cet article
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 12:39
Christophe Caresche au colloque de l'AEF : "le logement devrait être déclaré grande cause nationale"

Le 12 juin dernier, je suis intervenu au colloque organisé par l’AEF Habitation Urbanisme sur la question : « comment financer et orienter les politiques publiques en période de rigueur budgétaire : le cas du logement » ?

A cette occasion, j’ai pu réaffirmer le rôle de l’Etat dans la construction de logements qui est majeur. Le logement devrait être déclaré « grande cause nationale ». Construire des logements, rétablir les bases de la confiance et de la stabilité doit être sa priorité.

Au fil du débat, auquel participaient plusieurs acteurs institutionnels et professionnels du logement (le PDG de Bouygues Immobilier, le directeur général de 3F, le président de la Société du Grand Paris et le directeur général du groupe SNI), les échanges ont donc porté sur les actions à mettre en œuvre pour répondre à la crise du logement en Ile de France notamment (simplification, mobilisation du foncier public,  partenariat public privé…).

Des solutions existent dans le projet de Paris Métropole qui est une réponse indispensable pour organiser un pilotage des politiques du logement en Ile de France qui n’existe pas à ce jour.  

Si l’accès au logement doit être un objectif majeur de la politique du gouvernement, la construction, les méthodes et les modes de production doivent aussi être repensés afin de construire plus, mieux et plus rapidement ; dès lors l’accès au logement, social comme libre, s’en trouvera de fait facilité.  

Repost 0
Published by Christophe Caresche
commenter cet article
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 18:26

J'étais l'invité de Politique Matin ce mardi 10 juin 2014 pour débattre avec Claude Goasguen, député UMP Parisien, de l'actualité (DDAY, le Front National, les tensions au sein du PS, l'orientation politique et économique du Président de la République, les statuts des taxis, interminents et agents de la SNCF). A partir de 15 minutes.

Repost 0
Published by Christophe Caresche
commenter cet article
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 07:04

Le Monde.fr I 25.05.2014

Il y a deux mois, au lendemain des élections municipales, le coup de colère était venu de l'aile gauche du parti socialiste. Cette fois, au soir même des élections européennes, dimanche 25 mai, l'aile dite réformiste ou « droitière » du PS a vouludégainer en premier. Vingt-et-un députés, emmenés par Christophe Caresche (Paris) et Pascal Terrasse (Ardèche) ont signé une tribune longue de cinq pages, intitulée « poursuivre dans la voie de la réforme » et dont Le Monde a eu copie.

Entre les résultats des européennes et les résultats économiques de la France, tous deux en-dessous des attentes de la majorité, « ce contexte va raviver le débat sur la politique économique française » et « il est probable que les Cassandre de tous poils vont redoubler de critiques », anticipent ces élus. Mais pour eux, « il ne saurait être question de remettre en cause les équilibres du pacte de responsabilité ».

 

« Abandonner la politique de réduction des déficits publics »

« Nous nous attendons à ce que la question de la ligne économique soit reposée », explique au Monde Christophe Caresche, en assurant que la prise de position des 41 députés PS qui se sont abstenu sur le vote du pacte de stabilité fin avril « a fait un appel d'air : certains députés veulent que l'orientation réformiste soit plus entendue et plus défendue ».

« Le décrochage économique et social de la France risque de s'amplifier si notre pays ne maîtrise pas sa dette et ne rétablit pas rapidement une offre compétitive de son appareil productif », assurent les signataires pour qui « abandonner la politique de réduction des déficits publics et revenir sur notre engagement en faveur de la reconstitution d'une offre performante et durable ruinerait plus certainement les chances de la France de sortir de la situation dans laquelle elle se trouve ».

 

« Nourrir le débat »

Dans cette tribune, les députés signataires proposent une série de pistes.« Repenser notre système de retraites et d'assurance-chômage pour aboutir à une réforme véritablement systémique »« réformer le marché du travail en assouplissant certaines rigidités »« accélérer le choc de simplification » ou encore « ouvrir un certain nombre de professions réglementées ou fermées qui constituent autant de rentes pour ceux qui les exercent ».

Même si Christophe Caresche assure qu'il n'y a pas « d'opération politique »derrière leur démarche, il est certain que cette tribune ne déplaira pas au premier ministre, Manuel Valls, ou encore au secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, ancien membre de ce « pôle des réformistes » lorsqu'il siégeait à l'Assemblée.

 

Texte du pôle des réformateurs, poursuivre la voie de la réfrome, ICI

Repost 0
Published by Christophe Caresche
commenter cet article
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 14:52

J'étais week-end dernier l'invité politique de Christophe JAKUBYSZYN, afin de défendre les nouvelles orientations économiques du gouvernement de Manuel VALLS  suite au vote du pacte de stabilité au Parlement.

Face à moi : Guillaume LARRIVE, Député UMP et Pierre LARROUTUROU, économiste, auteur de "La grande trahison".

Repost 0
Published by Christophe Caresche
commenter cet article
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 11:20

J'étais ce vendredi 9 mai à l'école Hermel pour échanger avec les élèves de CM2 qui ont été sélectionnés par la session 2014 du parlement des enfants. C'est l'occasion d'offrir aux écoliers une leçon d'éducation civique en leur proposant de découvrir la fonction de législateur. A cette occcasion, les enfants sont invités à rédiger, sous la conduite de leur enseignant, ici M Vulbeau, une proposition de loi. Les enfants me l'ont présentée et m'ont ensuite posé plusieurs questions sur la vie parlementaire (le parcours des lois, les motivations des députés, la question des dépenses de santé, etc). Rdv maintenant le 2 juin prochain dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale pour le vote sur les propositions de loi finanistes. 

Parlement des enfants, l'école Hermel à l'honneur
Repost 0
Published by Christophe Caresche
commenter cet article
9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 09:43

Les Echos I 09/05/14 I Points de vue de Christophe Caresche 

 

Un large accord se dessine, en France, pour considérer que la situation économique actuelle en Europe nécessite une politique monétaire plus expansionniste. Le Premier ministre a annoncé que le président de la République soutiendrait cette cause auprès de nos partenaires européens. Souvent suspectée de poursuivre son intérêt propre, la France doit rechercher l'adhésion des pays de la zone euro et démontrer qu'une politique monétaire plus offensive serait bénéfique à tous.

Il faut le reconnaître, la BCE a joué un rôle positif durant la crise. Elle a su prendre des initiatives et utiliser toute l'étendue des possibilités que lui donne son mandat pour juguler une crise qui menaçait l'existence même de la zone euro. D'ailleurs, la BCE ne s'est pas alignée sur les positions des pays les plus orthodoxes en matière monétaire, prenant même des décisions contre l'avis des représentants de ces pays. Son indépendance a été un gage d'efficacité lui permettant de réagir vite. On n'ose imaginer la situation si les décisions prises avaient nécessité l'accord des Etats !

L'assouplissement monétaire ne saurait être considéré, ensuite, comme un substitut aux efforts nécessaires pour améliorer la compétitivité, en France notamment ! En maintenant le cap sur les 3 % de déficit public et en adoptant le pacte de responsabilité, la France s'est mise en situation d'être comprise par ses partenaires. Une politique monétaire plus accommodante peut accompagner le retour à la croissance, mais ne dispense pas des mesures de redressement.

Il convient, également, de justifier la nécessaire évolution de la politique monétaire. Le taux de change de l'euro est souvent invoqué, y compris au sein du gouvernement. L'euro trop cher pénaliserait la compétitivité des entreprises. Parallèlement, il est précisé que la fixation du taux de change est une compétence partagée entre la BCE et les Etats, qui pourraient donc s'en saisir. Mais dans les faits, la France est isolée par rapport à cette question. Les grands pays exportateurs ne la comprennent pas. Quant aux pays ayant restauré leur compétitivité, ils n'en ressentent pas l'urgence. Convaincre nos partenaires, et en premier lieu l'Allemagne, de faire évoluer la politique monétaire à partir de ce constat paraît voué à l'échec.

En revanche, nos partenaires et la BCE ne peuvent être que sensibles à nos inquiétudes concernant le risque de déflation qui menace la zone euro. Ce risque est réel dans nombre de pays qui ont procédé à une consolidation budgétaire au détriment de leur demande intérieure. Quant à la BCE, elle est directement interpellée par cette situation puisque le respect d'un certain niveau d'inflation est au coeur de son mandat ! C'est ce message que la France doit marteler auprès de ses partenaires en soulignant les conséquences très graves auxquelles pourrait conduire une spirale déflationniste. Pour conjurer cette perspective, il serait souhaitable que la BCE s'engage à mener et à maintenir une politique monétaire accommodante, tant que l'inflation constatée dans la zone n'a pas atteint un seuil minimal. Elle fixerait ainsi une trajectoire de retour à un objectif de 2 %.

Enfin, la France doit mener le débat sur les causes structurelles qui expliquent le niveau de l'euro. C'est l'existence d'une demande insuffisante en Europe, liée à des excédents commerciaux considérables localisés dans quelques pays, qui conduit à une surévaluation de l'euro. Ces pays doivent participer au soutien de la demande en Europe en soutenant le pouvoir d'achat et l'investissement chez eux. Il faut aussi relancer l'investissement au niveau européen à travers de grands programmes communs et l'activation d'un certain nombre d'instruments comme la Banque européenne d'investissement. Après les élections européennes, la France devra prendre des initiatives dans ces directions avec, espérons-le, une Commission européenne plus compréhensive et plus dynamique.

Repost 0
Published by Christophe Caresche
commenter cet article

Bienvenue

Vous trouverez sur ce blog des infos sur mon travail parlementaire, des commentaires sur l'actualité politique et quelques détails sur mes actions menées dans le 18e.

Depuis 2008, je me consacre uniquement au travail parlementaire puisque je m’applique le principe du mandat unique.

Recherche

Contactez-moi

Pour me contacter à l'Assemblée Nationale

ccaresche@assemblee-nationale.fr ou tel. 01.40.63.93.21

Pour me rencontrer dans le 18e

caresche@club-internet.fr

Permanence parlementaire :
76 bis rue Duhesme à Paris 18e.
Tel. 01 55 79 15 15 
Réception du public sans RDV :
Lundi de 9h30 à 12h30
Mardi de 15h à 17h00

Sur RDV, vendredi matin

perm-copie-1

Agenda - ma semaine

Cette semaine l’Assemblée se prononcera par scrutin public sur le projet de loi relatif à la santé et poursuivra les débats avec l’étude du projet de loi de finance rectificative pour 2015.

Quant à la commission des affaires européennes, elle auditionnera ce mardi 1er décembre à 17h, M. Dimitris Avramopoulos, commissaire européen chargé de la Migration, des affaires intérieures et de la citoyenneté, conjointe avec la commission des Affaires étrangères et la commission des Lois puis poursuivra son travail avec l’examen de propositions de résolution européenne sur le programme européen de sécurité présentée par Mme Marietta Karamanli et M. Charles de La Verpillière et examinera différents textes soumis à l’Assemblée nationale en application de l’article 88-4 de la Constitution.

Et la commission des finances auditionnera mercredi 2 décembre à 9h30, M. Didier MIGAUD, Premier président de la Cour des comptes, sur le rapport public thématique relatif au programme d’investissement d’avenir

Vendredi prochain, je serai dans le 18e à ma permanence et j’assisterai à l’inauguration des illuminations de noël lancées à l’initiative des commerçants de la place de Tertre (à 19h).

Connaissez-vous Francis Hollande ?

Mon clip de campagne, la CreschExperience a fait le buzz. Tous les grands médias en on parlé, le Monde, Libération, le Parisien, France Info, LCI, Dixhuitinfo.com, Skyrock, la chaine Parlementaire, Europe 1 (le lab), France Soir... Il a été visionné plus de 23000 fois sur You tube. Bref, un succès. Laissez vous guider vous-aussi par la CareschExpeirence....