Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 10:07

Après les primaires les discussions entre le Parti socialiste et Europe écologie-les Verts, qui paraissaient en bonne voie, semblent se tendre. Eva Joly, qui s’est envolée pour le Japon et Fukushima, a redit qu’elle faisait de la sortie du nucléaire une condition d’un accord avec le Parti socialiste. De leurs cotés, les proches de François Hollande ont indiqué qu’il n’était pas question d’accepter une négociation à n’importe quel prix. Dans ce contexte, peut-on redouter un blocage dans les discussions entre les deux formations ? Ce serait regrettable car sur le fond, les points de vue sont plus proches qu’il n’y paraît.

Au-delà des mots, la position exprimée par François Hollande sur le nucléaire peut permettre, en effet, un accord avec les écologistes. Certes, François Hollande ne s’est pas engagé, comme Martine Aubry, sur une sortie du nucléaire, et il ne le fera manifestement pas. Mais il a clairement affirmé une position compatible avec une sortie du nucléaire. Il a, en effet, proposé, dans le débat des primaires, de passer de 75% d’électricité d’origine nucléaire à 50% à l’horizon 2025. C’est à dire d’accomplir le même effort que l’Allemagne s’est engagée à faire pour son propre compte.

Cette proposition est très ambitieuse. Elle représente un rythme de décroissance de la part du nucléaire dans le mixte énergétique très soutenu. Elle suppose une montée en puissance des énergies renouvelables ; solaire, éolien, biomasse… sans précédent dans notre pays. Il est probable que même en fixant un objectif explicite de sortie du nucléaire, il ne soit pas possible de faire beaucoup mieux dans la direction d’un désengagement du nucléaire, durant cette période. La proposition de François Hollande peut donc être vue comme une première étape, très significative, vers une sortie du nucléaire. Certes, il conviendra de négocier à nouveau le but ultime. Mais celui-ci sera d’autant plus facile à atteindre que le désengagement aura commencé avec succès. Il me semble que les écologistes auraient tort de s’enfermer dans ce qui pourrait apparaître comme une querelle de mots, même si je connais le poids des symboles en politique.

La proposition de François Hollande représente un premier compromis qui conforte leur position.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Caresche - dans ECOLOGIE
commenter cet article

commentaires

Online File Backup 21/02/2015 11:49

Whenever on the move, have your data moved too. Archive Box is an online file backup solution with up to 100GB storage capacity. Never lose your file, photo or a video again. Try Archive Box

Serge 19/12/2011 15:02


Le tort de François, c'est de ne pas vouloir arrêter la construction de l'EPR qui avec cinq ans de retard (mise en service prévue pour décembre 2016) et un coût de construction doublé (six
milliards d'euros) produirait de l'électricité à un prix de 81 euros le MWh.

Détails : http://energeia.voila.net/nucle/reacteurs_trop_chers.htm
Cest plus cher que n'importe quelle éolienne terrestre (voir sur le même site).

C'est plus cher que le prix moyen du solaire photovoltaïque en 2016 / 2017 (même site aussi).

Au final, il est moins coûteux de passer ce qui a été fait par pertes et profits que de persister avec ce réacteur pour produire de l'électricité hors de prix pendant 40 ans.

Et s'il n'y avait pas deux autres réacteurs à côté, le site pourrait être vendu pour en faire un parc de loisirs, comme à Kalkar en Allemagne (jamais mis en service et jamais chargé en
combustible). La population s'était fortement mobilisée contre ce réacteur dangereux et ruineux.

Bienvenue

Vous trouverez sur ce blog des infos sur mon travail parlementaire, des commentaires sur l'actualité politique et quelques détails sur mes actions menées dans le 18e.

Depuis 2008, je me consacre uniquement au travail parlementaire puisque je m’applique le principe du mandat unique.

Recherche

Contactez-moi

Pour me contacter à l'Assemblée Nationale

ccaresche@assemblee-nationale.fr ou tel. 01.40.63.93.21

Pour me rencontrer dans le 18e

caresche@club-internet.fr

Permanence parlementaire :
76 bis rue Duhesme à Paris 18e.
Tel. 01 55 79 15 15 
Réception du public sans RDV :
Lundi de 9h30 à 12h30
Mardi de 15h à 17h00

Sur RDV, vendredi matin

perm-copie-1

Agenda - ma semaine

Cette semaine l’Assemblée se prononcera par scrutin public sur le projet de loi relatif à la santé et poursuivra les débats avec l’étude du projet de loi de finance rectificative pour 2015.

Quant à la commission des affaires européennes, elle auditionnera ce mardi 1er décembre à 17h, M. Dimitris Avramopoulos, commissaire européen chargé de la Migration, des affaires intérieures et de la citoyenneté, conjointe avec la commission des Affaires étrangères et la commission des Lois puis poursuivra son travail avec l’examen de propositions de résolution européenne sur le programme européen de sécurité présentée par Mme Marietta Karamanli et M. Charles de La Verpillière et examinera différents textes soumis à l’Assemblée nationale en application de l’article 88-4 de la Constitution.

Et la commission des finances auditionnera mercredi 2 décembre à 9h30, M. Didier MIGAUD, Premier président de la Cour des comptes, sur le rapport public thématique relatif au programme d’investissement d’avenir

Vendredi prochain, je serai dans le 18e à ma permanence et j’assisterai à l’inauguration des illuminations de noël lancées à l’initiative des commerçants de la place de Tertre (à 19h).

Connaissez-vous Francis Hollande ?

Mon clip de campagne, la CreschExperience a fait le buzz. Tous les grands médias en on parlé, le Monde, Libération, le Parisien, France Info, LCI, Dixhuitinfo.com, Skyrock, la chaine Parlementaire, Europe 1 (le lab), France Soir... Il a été visionné plus de 23000 fois sur You tube. Bref, un succès. Laissez vous guider vous-aussi par la CareschExpeirence....