Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 20:32

Dans son dernier livre,* François Bayrou s’interroge sur la place de la vérité en politique. C’est une question que tout être politique, « normalement » constitué et plongé dans le système politique français ne peut manquer de se poser. C’est une question qui manifestement hante notre auteur qui y voit l’origine du déclin de notre pays, incapable d’affronter la réalité, trompé par ses dirigeants, mais aussi, une interrogation sur la politique telle qu’elle se fait et dont il s’est distancié au prix de l’échec. 

François Bayrou fustige le théâtre d’ombres qu’est devenu la politique française. Le rapport à la vérité n’y est qu’accessoire ; « on gagne après on voit », selon une des nombreuses formules prêtée à Jacques Chirac, expert en la matière. A juste raison, François Bayrou montre comment le mensonge permanent sur l’état de la France et les promesses de campagne inconsidérées, corrodent la démocratie et font le lit des extrêmes. Dans ce tir groupé François Bayrou prend, cependant, garde de ne pas mettre tout le monde dans le même sac. S’il a voté François Hollande, ce dont il n’a pas été payé de retour, constate t-il, sans surprise, mais avec une pointe d’amertume, c’est qu’il fallait impérativement tourner la page Sarkozy. C’est aussi qu’il fonde des espoirs en François Hollande, pour peu que celui-ci adopte une démarche « de vérité » plus claire et plus affirmée. La crise est profonde et les français y sont prêts. Au moment où les interrogations se font jour sur le cap présidentiel et gouvernemental, on ne peut que rejoindre François Bayrou dans son exhortation. En ajoutant que l’Exécutif dispose à l’Assemblée nationale d’une majorité relativement cohérente avec les socialistes et les écologistes qui le met à l’abri des surenchères de la gauche radicale et du centre droit. Sur ce plan, une réforme des institutions est, certes, nécessaire pour garantir le pluralisme à l’Assemblée nationale et la présence de grandes voix qui n’y sont pas, mais il ne faut pas perdre de vue la nécessité de garantir une majorité au gouvernement.

Au-delà de l’analyse politique de la situation actuelle qu’il propose, l’intérêt du livre réside dans la réponse, finalement plus ambiguë qu’il n’y paraît, que donne François Bayrou à la question du rapport entre la vérité et la politique. S’il faut dire la vérité en politique, celle-ci n’est pas toujours bonne à dire ! François Bayrou reconnaît que les français n’ont pas toujours envie de l’entendre. Il reconnaît aussi que les hommes politiques, comme Pierre Mendès-France, Raymond Barre ou Jacques Delors, qui ont adopté une démarche de vérité, n’ont pas eu les succès politiques escomptés. François Bayrou se rassure en notant que l’Histoire les retiendra, plus que les opportunistes et les cyniques qui ont gouverné à leur place. Il n’empêche ces échecs posent un terrible dilemme à l’homme politique, dont on pressent qu’il n’épargne pas totalement François Bayrou ; à quoi bon dire la vérité si celle-ci écarte du pouvoir, c’est à dire de la possibilité de peser sur les événements ? Reste la fonction d’éveilleur que revendique François Bayrou, mais peut-elle satisfaire totalement l‘homme d’action ?

Ces interrogations ne sont pas nouvelles. Max Weber les avait posées, dans la conférence sur « le métier et la vocation d’homme politique » qui figure dans « Le savant et le politique », à travers la fameuse distinction entre « l’éthique de conviction » et « l’éthique de responsabilité ». L’éthique de conviction dont le partisan ne se soucie pas des conséquences de ses actes, est à l’évidence l’apanage du politique car, « il est vrai, la politique se fait avec la tête. Mais il est tout aussi vrai qu’on ne la fait pas uniquement avec la tête ». Au terme d’une démonstration dans laquelle Max Weber fustige le comportement irresponsable de ceux qui suivent l’éthique de conviction, il conclut, néanmoins, en affirmant la compatibilité des deux éthiques. « La politique consiste en un effort tenace et énergique pour tarauder des planches de bois dur. Cet effort exige à la fois de la passion et du coup d’œil ».

En tout état de cause, on remerciera François Bayrou d’avoir livré un livre qui apporte une réflexion aussi intéressante et aussi nécessaire.

 

* « De la vérité en politique », Plon.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Caresche
commenter cet article

commentaires

Online File Backup 19/02/2015 13:17

Whenever on the move, have your data moved too. Archive Box is an online file backup solution with up to 100GB storage capacity. Never lose your file, photo or a video again. Try Archive Box

visit here 16/07/2014 13:47

The nation is one of the most honored and has the grand history from the past. But this good image can be gone in no time if the leaders and the citizens are not responsible enough. I am happy that you have shared this awareness message for the mass to read and learn.

Bienvenue

Vous trouverez sur ce blog des infos sur mon travail parlementaire, des commentaires sur l'actualité politique et quelques détails sur mes actions menées dans le 18e.

Depuis 2008, je me consacre uniquement au travail parlementaire puisque je m’applique le principe du mandat unique.

Recherche

Contactez-moi

Pour me contacter à l'Assemblée Nationale

ccaresche@assemblee-nationale.fr ou tel. 01.40.63.93.21

Pour me rencontrer dans le 18e

caresche@club-internet.fr

Permanence parlementaire :
76 bis rue Duhesme à Paris 18e.
Tel. 01 55 79 15 15 
Réception du public sans RDV :
Lundi de 9h30 à 12h30
Mardi de 15h à 17h00

Sur RDV, vendredi matin

perm-copie-1

Agenda - ma semaine

Cette semaine l’Assemblée se prononcera par scrutin public sur le projet de loi relatif à la santé et poursuivra les débats avec l’étude du projet de loi de finance rectificative pour 2015.

Quant à la commission des affaires européennes, elle auditionnera ce mardi 1er décembre à 17h, M. Dimitris Avramopoulos, commissaire européen chargé de la Migration, des affaires intérieures et de la citoyenneté, conjointe avec la commission des Affaires étrangères et la commission des Lois puis poursuivra son travail avec l’examen de propositions de résolution européenne sur le programme européen de sécurité présentée par Mme Marietta Karamanli et M. Charles de La Verpillière et examinera différents textes soumis à l’Assemblée nationale en application de l’article 88-4 de la Constitution.

Et la commission des finances auditionnera mercredi 2 décembre à 9h30, M. Didier MIGAUD, Premier président de la Cour des comptes, sur le rapport public thématique relatif au programme d’investissement d’avenir

Vendredi prochain, je serai dans le 18e à ma permanence et j’assisterai à l’inauguration des illuminations de noël lancées à l’initiative des commerçants de la place de Tertre (à 19h).

Connaissez-vous Francis Hollande ?

Mon clip de campagne, la CreschExperience a fait le buzz. Tous les grands médias en on parlé, le Monde, Libération, le Parisien, France Info, LCI, Dixhuitinfo.com, Skyrock, la chaine Parlementaire, Europe 1 (le lab), France Soir... Il a été visionné plus de 23000 fois sur You tube. Bref, un succès. Laissez vous guider vous-aussi par la CareschExpeirence....