Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 07:57

metronewsJe souhaite partager l'interview que j'ai donnée à Métronews au sujet du projet de loi prévoyant la création de métropoles qui doit être discuté à partir d'aujourd'hui, mardi 16 juillet, à l'Assemblée.

Par Vincent Michelon

GRAND PARIS - Les députés se penchent à partir de mardi sur le texte prévoyant la création d'une Métropole de Paris regroupant les 6 millions d'habitants de la capitale et des départements limitrophes et ayant compétence en matière de logement. Le Sénat avait rejeté une première version début juin. Christophe Caresche, député PS de Paris et "monsieur logement" de la candidate aux municipales Anne Hidalgo, défend une "révolution" décriée par certains élus locaux. Un nouveau texte proposant la création de la Métropole de Paris, regroupant la capitale et les départements de petite couronne, est débattu à l'Assemblée nationale à partir de mardi.

Craignez-vous un nouveau rejet par les parlementaires après celui du mois de juin au Sénat ?
  Je n'ai aucun doute sur le fait que le texte sera adopté. Au Sénat, une partie de la droite s'était opposée à la première version parce qu'elle ne lui paraissait pas assez ambitieuse. Les écologistes devraient voter cette nouvelle version. Les communistes, quant à eux, ne veulent de rien et restent sur un statu quo.

A quoi ressemblera cette Métropole de Paris, si le texte est adopté ?
 C'est une véritable révolution. On aura finalement mis cinquante ans à recréer le département de la Seine. Le texte prévoit la création d'une Métropole de Paris de 6 millions d'habitants rassemblant Paris, les départements limitrophes et quelques communes qui en auront fait la demande avant le 1er janvier 2015. Il prévoit aussi d'achever la carte des intercommunalités dans la zone agglomérée de la grande couronne. Les derniers amendements prévoient que la Métropole de Paris soit opérationnelle à partir du 1er janvier 2016, soit un an plus tard que prévu initialement. En termes de représentativité, ces amendements devraient également remettre Paris dans le droit commun pour éviter une censure au Conseil constitutionnel.

Certains maires du Val-de-Marne, des Hauts-de-Seine et de Seine-Saint-Denis combattent cette version qui retirerait aux maires leurs prérogatives sur le logement. Qu'en est-il ?
 Ce sont précisément les communes qui formeront la Métropole de Paris. Dans le premier texte rejeté par le Sénat, seuls les présidents d'intercommunalités étaient représentés au sein de la Métropole. Désormais, les maires seront directement représentés, mais leurs compétences en matière d'urbanisme remonteront au niveau de la Métropole.

En quoi cela sera-t-il bénéfique en matière de logement ?
 Sous la pression d'habitants réticents à l'arrivée de populations nouvelles, les maires ont adopté des comportements malthusiens. Les communes, riches ou pauvres, ne construisent plus. La Métropole permettra de mettre les plus réticents en situation de coopérer. En outre, elle permettra de redistribuer des moyens nouveaux pour installer des services et des équipements sur le territoire. Les maires pourraient en contrepartie recevoir davantage de prérogatives, par exemple en matière d'attribution de logements sociaux.

Certains élus de Seine-Saint-Denis estiment que Paris veut faire main basse sur la banlieue afin d'y loger les classes moyennes qu'elle ne peut plus garder. Cette vision est-elle vraie ? 
Paris veut continuer à faire un effort très important pour créer du logement à l'intérieur de la capitale. Mais il suffit de regarder une carte pour observer l'écart de densité entre Paris et la petite couronne. Il est clair que pour construire du logement, il faut au minimum associer Paris et la petite couronne. Certains de ces élus racontent une histoire qui n'est plus vraie, qui remonte aux années où Jacques Chirac (ex-maire de Paris, NDLR) envoyait ses pauvres en petite couronne. On en est plus là. Paris a évolué. Quand on voit l'effort de la capitale pour augmenter le nombre de logements sociaux et pour l'hébergement d'urgence, tout cela ne tient plus.

 La fusion des départements (Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne) est-elle au programme ?
 Ce n'est pas à l'ordre du jour mais on se dirige vers cela. On est en train de créer le squelette sur lequel va pouvoir se greffer soit une fusion des quatre départements au sein d'un nouvel organisme, soit un regroupement au sein de la Métropole de Paris, qui récupérerait dans ce cas les compétences des départements.

La question d'un "supermaire" élu au suffrage universel à la tête de la Métropole de Paris est-elle d'actualité ?
Pour le moment, il est important que les maires soient représentés dans la Métropole. Les élus municipaux siégeront dans les nouveaux "territoires" ou directement à la métropole. Il n'est pas question de multiplier les élus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Caresche - dans MEDIA - ACTUALITE
commenter cet article

commentaires

Media Transfer App 19/02/2015 13:02

Tired of big email attachments? Archive Box makes sharing your data simple. Transfer your data or media files in Archive Box, generate the link and share it to the world. Just like that! Try now.

Bienvenue

Vous trouverez sur ce blog des infos sur mon travail parlementaire, des commentaires sur l'actualité politique et quelques détails sur mes actions menées dans le 18e.

Depuis 2008, je me consacre uniquement au travail parlementaire puisque je m’applique le principe du mandat unique.

Recherche

Contactez-moi

Pour me contacter à l'Assemblée Nationale

ccaresche@assemblee-nationale.fr ou tel. 01.40.63.93.21

Pour me rencontrer dans le 18e

caresche@club-internet.fr

Permanence parlementaire :
76 bis rue Duhesme à Paris 18e.
Tel. 01 55 79 15 15 
Réception du public sans RDV :
Lundi de 9h30 à 12h30
Mardi de 15h à 17h00

Sur RDV, vendredi matin

perm-copie-1

Agenda - ma semaine

Cette semaine l’Assemblée se prononcera par scrutin public sur le projet de loi relatif à la santé et poursuivra les débats avec l’étude du projet de loi de finance rectificative pour 2015.

Quant à la commission des affaires européennes, elle auditionnera ce mardi 1er décembre à 17h, M. Dimitris Avramopoulos, commissaire européen chargé de la Migration, des affaires intérieures et de la citoyenneté, conjointe avec la commission des Affaires étrangères et la commission des Lois puis poursuivra son travail avec l’examen de propositions de résolution européenne sur le programme européen de sécurité présentée par Mme Marietta Karamanli et M. Charles de La Verpillière et examinera différents textes soumis à l’Assemblée nationale en application de l’article 88-4 de la Constitution.

Et la commission des finances auditionnera mercredi 2 décembre à 9h30, M. Didier MIGAUD, Premier président de la Cour des comptes, sur le rapport public thématique relatif au programme d’investissement d’avenir

Vendredi prochain, je serai dans le 18e à ma permanence et j’assisterai à l’inauguration des illuminations de noël lancées à l’initiative des commerçants de la place de Tertre (à 19h).

Connaissez-vous Francis Hollande ?

Mon clip de campagne, la CreschExperience a fait le buzz. Tous les grands médias en on parlé, le Monde, Libération, le Parisien, France Info, LCI, Dixhuitinfo.com, Skyrock, la chaine Parlementaire, Europe 1 (le lab), France Soir... Il a été visionné plus de 23000 fois sur You tube. Bref, un succès. Laissez vous guider vous-aussi par la CareschExpeirence....